Madrid en Lettres

Cette année, nous vous proposons un nouveau jeu sur notre Facebook: Madrid en Lettres.

Madrid en Lettres: plaque de rue en faïence de la Calle de Madrid

Tous les dimanches, nous vous proposerons une citation d´un auteur, écrivain ou compositeur, sur Madrid, et dont vous devrez deviner le nom.

Si vous n´arrivez pas à trouver la bonne réponse, ce n´est pas grave, ce sera toujours l´occasion de méditer et de réfléchir, et d´approfondir votre connaissance de la culture et de la littérature espagnole et madrilène.

Bonne lecture et à dimanche 🙂

 

Madrid en Lettres, dimanche 15/01

Nous commençons notre nouveau jeu avec une citation d’un des plus célèbres écrivains madrilène de l’âge d’or: Francisco de Quevedo (1580-1645).

Madrid en Lettres: portrait de Francisco de Quevedo

Il a étudié à ce qui est maintenant l’Institut San Isidro, près de la Plaza Mayor, puis à l’Université d’Alcalá.

Auteur prolifique, qui a touché tous les genres (prose, poésie, théâtre ..), courtisan, il était un ennemi acharné de Luis de Góngora, un de ses contemporains, et ses «Sátiras» démontre à quel point il le détestait.

Sa statue peut être vue à la sortie de la station de métro qui porte son nom, dans le quartier de Chamberí.

Rendez-vous dimanche prochain!

 

Madrid en Lettres, dimanche 22/01

Cette semaine, nous vous avons proposé une citation de Joaquín Sabina.

Madrid en Lettres: Joaquín Sabina en concert

Il s´agit d´un des plus célèbres auteurs-compositeurs espagnols. Né dans la province de Jaén, en 1949, il a dû s´exiler en Angleterre en 1970 sous la dictature. Il a vendu plus de 10 millions d´albums. Nombre de ses chansons, véritables poèmes, extrêmement bien écrites, sont autobiographiques, et reflètent les expériences des espagnols de sa génération. A découvrir absolument si vous ne le connaissez pas encore. La citation est tirée de la chanson “Yo me bajo en Atocha” (2000), une de ses chansons rendant hommage à la capitale. Vous en trouverez ci-dessous les paroles et la musique. Bonne semaine 🙂

Con su boina calada, con sus guantes de seda,
Su sirena varada, sus fiestas de guardar,
Se vuelva usted mañana, su sálvese quien pueda,
Su partidita de mus, su fulanita de tal

Con su todo es ahora, con su nada es eterno,
Con su rap y su chotis, con su okupa y su skin,
Aunque muera el verano y tenga prisa el invierno,
La primavera sabe que la espero en Madrid

Con su otoño Velázquez, con su Torre Picasso,
Su santo y su torero, su Atleti, su Borbón,
Sus gordas de Botero, sus hoteles de paso,
Su taleguito de hash, sus abuelitos al sol

Con su hoguera de nieve, su verbena y su duelo,
Su dieciocho de julio, su catorce de abril

A mitad de camino entre el infierno y el cielo
Yo me bajo en Atocha, yo me quedo en Madrid

Aunque la noche delire como un pájaro en llamas
Aunque no dé la gloria la Puerta de Alcalá
Aunque la maja desnuda cobre quince en la cama
Aunque la maja vestida no se deje besar

Pasarela “Cibeles”, cárcel de Yeserí­as,
Puente de los Franceses, tascas de Chamberí­
Ya no sueña aquel niño que soñó que escribí­a,
Corazón de Marí­a, no me dejes así­

Corte de los Milagros, Virgen de la Almudena,
Chabolas de uralita, Palacio de Cristal,
Con su no “pasaran”, con su “vivan las cadenas”
Su cementerio civil, su banda municipal

He llorado en Venecia,
Me he perdido en Manhattan,
He crecido en la Habana,
He sido un paria en Parí­s
México me atormenta, Buenos Aires me mata,
Pero siempre hay un tren
Que desemboca en Madrid

Pero siempre hay un niño que envejece en Madrid,
Pero siempre hay un coche que derrapa en Madrid,
Pero siempre hay un fuego
Que se enciende en Madrid,
Pero siempre hay un barco que naufraga en Madrid,

Pero siempre hay un sueño
Que se despierta en Madrid,
Pero siempre hay un vuelo de regreso a Madrid

 

 

Madrid en Lettres, dimanche 29/01

Madrid en Lettres: portrait de Calderon de la Barca

Cette semaine, l´auteur à découvrir est à nouveau du Siècle d´Or: Pedro Calderón de la Barca, madrilène (1600-1681), prêtre, soldat, mais surtout écrivain de théâtre. Il est connu pour ses pièces barroques, dont de nombreuses comédies, et aussi et surtout pour La vida es Sueño, son chef d´oeuvre. Ses pièces se jouaient dans les courées (Corrales) madrilènes. Sa statue se trouve précisément Plaza de Santa, devant ce qui était anciennement “El Corral del Príncipe” et qui est aujourd´hui le Théâtre Espagnol. Il étudia au Collège Impérial (aujourd´hui Lycée San isidro, dont nous avons parlé dans notre Madrid Quiz).

Bonne semaine à tous 🙂

 

Madrid en Lettres, dimanche 5/02

Madrid en lettres: Alex de la Iglesia

L´auteur de cette semaine est d´actualité car il s´agit s´un auteur de cinéma, et que nous avons célébré hier la 31ème édition des Prix Goya: Alex de la Iglesia, très célèbre réalisateur, producteur et scénariste du cinéma fantastique espagnol. Le film qui l´a rendu célèbre est “Le Jour de la Bête” (1995), pour lequel il fut reconnu meilleur réalisateiur aux Prix Goya, un film fantastico-comique tourné à Madrid et qui illustre parfaitement la citation à découvrir! Un autre de ses grands films que je vous conseille est “La Communauté” (2000). Je vous laisse ici sa filmographie: https://es.wikipedia.org/wiki/Anexo:Filmograf%C3%ADa_de_%C3%81lex_de_la_Iglesia

 

Madrid en Lettres, dimanche 12/02

Madrid en Lettres: portrait de Ernest Hemingway

 

Cette semaine, nous avons cité un grand voyageur, citoyen du monde, en plus d´un immense auteur, écrivain et journaliste: Ernest Hemingway (1899-1961). Prix Nobel en 1954, il est connu par toutes les générations de lecteurs pour Le Vieux et la Mer (1953). Volontaire de la Croix Rouge pendant la première guerre mondiale, le conflit et ses séquelles (il fut gravement blessé) ont marqué sa vie. Il vécu à Paris à partir du début des années 20. Il fut reporter de guerre pendant la Guerre Civile espagnole, en 1937 et fut témoin de la Bataille de l´Èbre, dernière bataille qui devait déboucher sur la défaite des Républicains. Nous vous laissons sa biographie ici.

 

Madrid en Lettres, dimanche 19/02

Cette semaine, notre auteur est une femme, parce que beaucoup de femmes ont écrit sur Madrid, et nous devons leur rendre hommage 🙂 Elvira Lindo (Cádiz, 1962), a étudié le journalisme et a ensuite travaillé  très jeune à la radio comme scénariste.  De ses scénarios est né un personnage très attachant, et bien connu en Espagne, Manolito Gafotas, qui, après être apparu dans des histoires à la radio et en bande dessinée, est passé au grand écran en 1999. Ce film est très drôle, et nous vous le recommandons chaudement.

La citation d’aujourd’hui a été tirée d’un de ses nombreux livres (romans et littérature pour enfants), “Lo que me queda por vivir”(2010).

 

Madrid en Lettres, dimanche 26/02

Madrid en Lettres: portrait de Use Lahoz

Cette semaine, nous vous présentons un très jeune auteur natif de Barcelone, Use Lahoz. Né en 1976, il a déjà reçu de nombreux prix littéraires pour des romans et des poèmes. Son dernier ouvrage est un roman réaliste, “Los Buenos Amigos”. Un auteur à découvrir 🙂

 

Madrid en Lettres, dimanche 5/03

Madrid en Lettres: portrait de Luisa Ferro

Une femme est l´ auteur de cette semaine: Luisa Ferro, madrilène, née en 1967. La citation est extraite de son roman historique très connu, El Círculo del Alba. Nous vous laissons ici la présentation et la critique de son livre. Bonne lecture 🙂

 

Madrid en Lettres, dimanche 11/03

Madrid en Lettres: portrait de Ramon Gomez de la Serna fumant la pipe

Cette semaine nous vous proposons un auteur célèbre de Madrid, avant-gardiste en son temps: Ramon Gomez  de la Serna. Auteur du XXe siècle (1888 – 1963), il a transfiguré la littérature espagnole et a été l’inventeur d’un nouveau genre, la “greguería” schématiquement défini par lui même comme : humour + métaphore = greguería.
Un monument lui est consacré (une fontaine) dans le parc de las Vistillas,  Place Gabriel Miró.

 

Madrid en Lettres, dimanche 19/03

Madrid en Lettres: portrait de Francisco Umbral lisant un livre

Un auteur madrilène contemporain cette semaine: il s´agit de Francisco Umbral (1932-2007). Auteur prolifique, qui a su rester à l´écart des modes littéraires, il est reconnu comme un des auteurs espagnols les plus remarquables du XXème siècle. Nous vous laissons ici sa biographie. Bonne semaine 🙂

 

Madrid en Lettres, dimanche 26/03

Madrid en Lettres: couverture du livre de María Dueñas, El Tiempo entre Costuras

Oui, il s´agissait cette semaine de María Dueñas Vinuesa  (née en 1964), écrivaine espagnole, devenue célèbre précisément avec le roman dont est extraite la citation de cette semaine, El Tiempo entre Costuras. C´est une des romans les plus vendus de la littérature espagnole: il a été traduit en 25 langues, et adapté au petit écran. A dimanche prochain!

 

Madrid en Lettres, dimanche 2/04

Madrid en Lettres: portrait de Ismael Serrano

Un chanteur est notre auteur de la semaine: Ismael Serrano, né en 1974 à Madrid. Inspiré par Joaquin Sabina, Serrat, Mario Benedetti, entre autres, ses chansons sont engagées, et son style musical étendu (ballades,  bossa nova, jazz … ). Il a remporté plusieurs disques d’or. Nous vous laissons ici sa biographie. Merci de votre participation!

 

Madrid en Lettres, dimanche 9/04

Madrid en Lettres: vignette humoristique d´Antonio Mingote

Cette semaine, notre auteur est un des illustrateurs espagnols les plus célèbres: Antonio Mingote (né à Sitges en 1919 et mort à Madrid en 2012). Il fut dessinateur humoristique du journal ABC de 1953 jusqu´à sa mort. On peut admirer ses dessins sur les faïences de la station de métro de Retiro. Bonne semaine à tous 🙂

 

Madrid en Lettres, dimanche 16/04

Madrid en Lettres: portrait de Almudena Grandes

Une femme écrivain cette semaine: Almudena Grandes, née à Madrid en 1960. Elle est très connue pour ses publication dans le quotidien El País, et son travail de locutrice à la radio (Cadena Ser), mais surtout pour être un écrivain très prolifique. Son premier roman, “Les Edades de Lulú” (1989), littérature érotique, la rendit célèbre, et fut adapté au cinéma par Bigas Luna.

 

Madrid en Lettres, dimanche 23/04

 

rsz_img_20170421_101616_002

Cette semaine, une citation extraite du un sonnet de José García Nieto (né à Oviedo en 1914 et mort à Madrid en 2001), découverte dans le métro. José García Nieto a fait partie de la génération poétique de  l´après guerre civile, et a reçu le Prix Cervantes.. Si vous êtes dans le métro, et avez oublié votre livre, lisez donc les textes affichés:) Ils vous surprendront. A la semaine prochaine!

 

Madrid en Lettres, dimanche 30/04

Madrid en Lettres: couverture du livre Rincones de Madrid

Bonsoir à tous! Cette semaine, nous vous invitons à découvrir Angel Olivares Prieto, né à Madrid en 1920, connu por ses très nombreux articles sur Madrid, ses coutumes, ses histoires à l´intérieur de l´Histoire. Découvrez un Madrid inconnu dans le livre dont est extrait la citation du jour. A bientôt 🙂

 

Madrid en Lettres, dimanche 7/05

Madrid en Lettres: Affiche de l´opérette La Chulapona

Oui, vous avez deviné! Bravo! Il s´agit bien d´un extrait de l´opérette La Chulapona (Zarzuela) de 1934 composée par Federico Moreno Torroba et écrite par Federico Romero Sarachaga et Guillermo Fernández-Shaw Iturralde, dont l´action se déroule dans le Madrid du XIXème siècle. Nous vous laissons plus d´information ici. Bonne semaine:)

 

Madrid en Lettres, dimanche 14/05

Madrid en Lettres: portrait de Fernando Sanchez Drago pendant une conférence

Cette semaine nous avons cité Fernando Sánchez Dragó, auteur contemporain né à Madrid en 1936. Il se défini comme anarcoindividualiste. Il a voyagé partout dans le monde, a été professeur en Espagne mais aussi à l´étranger, et a écrit de nombreux livres et essais. Auteur prolifique et engagé, il ne laisse personne indifférent. Bonne semaine à tous:)

 

Madrid en Lettres, dimanche 21/05

Cette semaine, nous vous invitons à découvrir un auteur-compositeur né à Cartagena, Juan Sinmiedo, il a sorti son premier album en 2000. Son univers poétique est très particulier, et il sait s’entourer de talents. Nous vous laissons ici une vidéo d´un mini concert. Vous allez adorer.

 

Madrid en Lettres, dimanche 28/05

lope de vega

Un retour aux auteurs classiques cette semaine, avec une citation de Lope de Vega. Madrilène (1562-1635), il fut l´un des poête et dramaturge les plus importants du siècle d´Or, et un des auteurs les plus prolifique de l´histoire de la littérature. Cervantes le surnommait Monstre de la Nature! A la semaine prochaine.

 

Madrid en Lettres, dimanche 4/06

Madrid en Lettres: portarit en noir et blanc de Gloria Fuertes

Cette semaine, une écrivaine madrilène incontournable cette année, bien que décédée en 1998, Gloria Fuertes. On célèbre cette année le centenaire de sa naissance. Poétesse, dramaturge, féministe, auteur de littérature enfantine, Gloria Fuertes est une des grandes de la littérature espagnole du XXème siècle. Nous vous laissons ici le site de sa biographie. Bonne semaine à tous et à toutes:)

Madrid en Lettres, dimanche 11/06

Madrid en Lettres: portrait de Tirso de Molina

Oui, vous avez bien deviné qu´il s´agissait de Tirso de Molina🙂 Il s´appelait en vérité Gabriel Téllez, et fut religieux, dramaturge et poête. Né à Madrid en 1579, il mourut en 1648. Il fut un fervent disciple de Lope de Vega, et un auteur prolifique..  On lui attribut la création du mythe de Don Juan. Et la citation de la semaine faisait allusion à la rivière Manzanares!! A la semaine prochaine 🙂

Madrid en Lettres, dimanche 18/06

Madrid en lettres: couverture du libre New York New York de Javier Reverte

Javier Reverte est notre auteur de la semaine. Né à Madrid en 1944, il est journaliste, écrivain, et surtout un grand voyageur. Il a voyagé dans  tous les continents, y compris l’Arctique, ce qui alimente une production littéraire importante. A dimanche prochain 🙂

 

 

Madrid en Lettres, dimanche 10/09

Premier roman de ce jeune auteur, Javier Alonso García-Pozuelo: diplômé en médecine et chirurgie, diplômé en coopération internationale, professeur de santé publique, passionné d’histoire (il a un blog Cita en la Glorieta) et compositeur de chansons qu´il interprête sur scène . Rien de moins!!

Madrid en Lettres: Couverture de la Cajita de Rapé

 

Madrid en Lettres, domingo 19/11

Bonjour, ce dimanche nous vous avons proposé une citation de “Un père étranger” 2016 par Eduardo Berti.

Madrid en Lettres: portrait d´Eduardo Beruti

Il est né à Buenos Aires (1964). Écrivain, journaliste, a vécu à Madrid, et maintenant à Bordeaux. Auteur de romans de fiction, biographies, éditeur, il a reçu de nombreux prix internationaux.

 

 

 

 

Madrid en Lettres, 22 janvier 2018

Notre jeu Madrid en Lettres reprend cette année avec un des auteurs contemporains les plus célèbres: Camilo José Cela, né en 1916 à La Coruña et mort à Marid en 2002. La citation est tirée de son livre, qu´il présenta lui-même comme un cahier de notes, Madrid, publié en 1966 (qui devrait être suivi d´un autre livret, intitulé Barcelone, en 1970). Ce livre raconte le Madrid de la fin des années 60, d´un point de vue ironique, mais aussi avec une grande tendresse: à lire:) Son écriture moderne et libérée de tout genre en fait un écrivain du XXème hors paire. Il reçu les prix littéraires les plus prestigieux, dont le Nobel de Littérature en 1989.

Madrid en Lettres: portrait de Camilo José Cela

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous!

Contactez-nous

Nom

Courriel

Objet

Message